Château La Barthe

La Barthe de Neste

Historique

Histoire locale

On suppose la présence de l’homme à l’époque préhistorique dans la région de La Barthe. Les cavernes de Lortet ont révélé des bois de rennes finement travaillés et les fouilles aux alentours, sur la bande qui constitue le Plateau, ont permis de découvrir des outils et des armes de bronze, mêlés à des ossements et à des urnes de terre rouge.

En l’an 820, le Duché de Gascogne était divisé en plusieurs gouvernements ayant chacun à sa tête un comte amovible, Officier du Duc. L’un de ces comptés était celui de Bigorre. Chacun d’eux comprenait plusieurs vicomtés, dont ceux du Lavedan, de Castelloubon, de Montaner, d’Asté, d’Aure et de La Barthe.

En 1080, le Vicomte Sanche de La Barthe essaya de se soustraire à l’hommage qu’il devait à son suzerain, le Comte de Bigorre. La guerre éclata entre ces deux seigneurs, mais les troupes de Sanche ayant été vaincue, ce dernier jura sur l’hôtel de St-Pé, d’être fidèle à Béatrix et à Centulle, Compte de Bigorre et, en témoignage fut contraint de leur donner 13 otages.

En 1097, le Comte Bernard II recueillit l’héritage de sa mère Béatrix. Il fit reprendre les anciennes coutumes du pays. L’une d’entre elles stipule que le Compte n’a le droit de se faire héberger que chez le Vicomte de La Barthe à Pouzac, à Bénac, à Ossun, à Antin et à Labatut.

En 1142, Bernard de La Barthe, devenu abbé de Caladour, obtint du Comte Pierre et de la Comtesse Béatrix de transférer son monastère sur les bords de l’Arros à l’Escale-Dieu. Cette abbaye devient rapidement célèbre, grâce au séjour qu’y fit Bertrand, évêque du Comminges.

Pour approfondir la question historique sur La Barthe de Neste, rendez-vous sur le site des archives départementales :

Voir le site
Vue château Déguisement carte postale